L’histoire de la pilule

Le premier brevet pour une pilule (un médicament pressé) a été agrée en Angleterre en 1844. Cette forme pratique d’un médicament a mis beaucoup de temps à prouver son droit à exister. On croyait que la forme solide n’est pas utile, empêche le médicament d’être absorbé, et qu’en général la forme de comprimé influence la vitesse du traitement et son succès.

En 1900 un médecin russe a démontré que les préjugés n’ont pas de fondement et que les comprimés sont commodes.Le principal argument en faveur de l’utilisation des comprimés est la possibilité d’un dosage précis.

Les premières pilules n’étaient que des poudres compressées. Aujourd’hui une pilule a une structure complexe. Par exemple, les comprimés à libération prolongée se dissolvent lentement dans le corps, libérant les parties de la substance médicamenteuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *